Actualités

Quelles solutions pour l’hypotrophie mammaire ?

L'hypertrophie mammaire et les solutions du Dr Marchac à Paris 16

Que l’origine soit génétique (on parle alors d’hypoplasie) ou secondaire à une grossesse, des seins petits ou inexistants sont souvent perçus par la femme comme une atteinte à sa féminité et à sa sexualité. Cela peut provoquer un mal-être, un manque de confiance en soi et représenter un grand complexe physique et psychologique. Mais quelles en sont les causes, et comment y remédier ?

Causes de l’hypotrophie mammaire

Causes génétiques

L’hypoplasie mammaire est principalement causée par des maladies génétiques qui entraînent une insuffisance de volume des glandes mammaires.

Cependant, le manque de croissance de la poitrine peut aussi être dû à des phénomènes toxicologiques. L’exposition de l’embryon à des substances médicamenteuses ou chimiques favorise les malformations et peut, entre autres, engendrer l’hypoplasie mammaire qui survient au moment de la puberté.

Causes secondaires

Une femme enceinte peut développer n’importe quelle pathologie mammaire observée dans la population féminine. À cause du manque de tissu glandulaire, qui ne permet pas de produire suffisamment de lait maternel, et de la diminution du volume de la glande mammaire, elle peut développer une hypotrophie mammaire.

Un amaigrissement brutal peut également faire perdre au sein toute la graisse qui lui donnait ses rondeurs.

Traitements possibles de l’hypotrophie mammaire

Lipofilling mammaire

Ce procédé chirurgical consiste à injecter de la graisse dans la poitrine. Il connaît un succès grandissant chez les femmes qui ne souhaitent pas recourir à des implants artificiels en gel de silicone.

L’intervention de lipofilling mammaire se fait sous anesthésie générale en ambulatoire et dure entre une et deux heures.
Le chirurgien réalise un déplacement de la graisse. Il commence par faire une liposuccion là où il y a des réserves de graisse suffisantes, le plus souvent au niveau des de la culotte de cheval ou du ventre.

Il centrifuge ensuite la graisse puis la répartit de façon homogène dans les seins avec de fines canules.

De plus en plus, on associe le lipofilling des seins avec la pose d’implants. En effet, la graisse sépare mieux la prothèse de la peau et permet d’obtenir un aspect plus naturel.

Les prothèses mammaires

La prothèse mammaire modifie la taille, la forme et le galbe des seins lorsqu’ils sont jugés trop petits ou qu’ils sont totalement inexistants. La poitrine retrouve ainsi toute sa rondeur.

Une augmentation mammaire dure environ 50 minutes, sous anesthésie générale. Afin de prévenir tout risque de phlébite, la patiente porte des bas de contention durant toute l’intervention.

L’opération a lieu en position semi-assise afin de mieux contrôler la symétrie et le placement des implants mammaires.

Le chirurgien esthétique va adapter sa technique opératoire en fonction de la patiente afin d’améliorer les résultats, selon les principes suivants :

  • L’incision de la peau pour introduire les implants se fait soit dans les plis sous mammaires (cicatrice sous-mammaire), soit sur les aréoles (voie hémi-aréolo-mamelonnaire, c’est le cas le plus fréquent) ou encore près des aisselles (voie axillaire) ;
  • Les prothèses mammaires, elles, sont positionnées soit sous les muscles pectoraux (position rétro-pectorale), soit entre ces muscles et la glande mammaire (position rétro-glandulaire).


Ces modalités auront été discutées au préalable avec le chirurgien esthétique en consultation.

Résultats de l’augmentation mammaire

Lipofilling mammaire

Le résultat du lipofilling mammaire est visible immédiatement mais sera définitif après trois à six mois. Les seins sont plus gros et plus fermes. Il est tout à fait normal qu’il y ait une légère perte de volume dans les semaines qui suivent l’intervention. Une à trois séances sont généralement nécessaires. L’apparence de la poitrine est très naturelle Une fois que la greffe de graisse a pris, elle est définitive.

Les cellules graisseuses sont un tissu vivant. En cas de prise ou de perte de poids, les seins augmenteront ou diminueront de volume.

Prothèses mammaires

Le résultat est visible immédiatement. Dès le lendemain, la patiente peut admirer sa nouvelle poitrine et constater que ses seins ont plus de volume.

Le résultat définitif intervient après trois mois, temps nécessaire pour que l’œdème disparaisse. Directement après l’intervention, les seins sont durs et ils ont une tendance naturelle à être placés assez haut. En s’assouplissant, ils vont descendre progressivement et prendre leur forme définitive. Il n’y a pas d’altération de la sensibilité des tétons.

Suites opératoires

Lipofilling mammaire

Il y a un léger œdème et des ecchymoses qui se résorbent en quelques semaines. On conseille à la patiente de se reposer pendant quatre à sept jours. La reprise du sport peut se faire après un mois.

Prothèses mammaires

Les premiers jours, la patiente ressent des douleurs assez fortes. Celles-ci sont atténuées grâce à des antalgiques puissants prescrits par le chirurgien. L’œdème diminue progressivement après deux à trois semaines.

Une semaine de repos est souhaitable. La patiente doit éviter de soulever les bras ou de porter des charges lourdes les dix premiers jours. Il est également prudent de ne pas conduire pendant quinze jours.

La reprise des activités se fait après dix jours environ. Pendant les sept premiers jours, il faut éviter de prendre une douche ou un bain. La reprise du sport est possible un à deux mois après l’intervention.

La durée de vie d’un implant mammaire en gel de silicone est en moyenne de vingt ans. Seule une usure ou une complication imposera leur changement.

Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles

2 votes
Moyennes : 5,00 sur 5
Loading...

Commentaires