Les pertes de volume des lèvres

Certaines femmes ont des lèvres « naturellement » peu épaisses et souhaitent leur donner un peu plus de galbe. Chez d’autres, l’affinement est dû à une perte progressive de volume ou de projection avec l’âge. Pour une intervention sur les lèvres – comme pour d’autres parties du visage –, il est intéressant de voir des photos de la patiente plus jeune pour comprendre l’évolution et la situation présente (pensez à apporter quelques photos à la première consultation).

La perte de volume, qui touche surtout la lèvre supérieure, a deux composantes. La première est l’affaissement de la muqueuse qui diminue la projection de la lèvre et donne une impression d’affinement, un aspect « lèvres pincées ». La deuxième est une perte d’épaisseur du petit rouleau ou bourrelet qui fait la jonction entre la muqueuse (lèvre rouge) et la peau (lèvre blanche). C’est cet ourlet du bord de la lèvre, appelé arc de cupidon, qui permet au rouge à lèvres de tenir.

Pour compenser un manque d’épaisseur constitutionnel, corriger l’affaissement de la lèvre et la perte de ses contours, on comble en procédant par petites touches, selon une technique et des points d’injection qui correspondent à chaque situation. Le produit de comblement utilisé (acide hyaluronique) est spécialement formulé pour les lèvres, sa texture est à la fois fluide et malléable, facile à manipuler. Les résultats durent entre 8 et 12 mois. On peut également utiliser de la graisse (lipofilling), qui a un effet plus permanent.

Plus

Les traitements

Questions fréquentes posées

Y a-t-il encore un risque d’avoir une bouche trop gonflée, en bec de canard ?

Les gonflements inconsidérés, avec des bouches trop pulpeuses, se voient de moins en moins souvent car, heureusement, la tendance actuelle en esthétique va plutôt dans le sens de la modération et du naturel. De plus, les chirurgiens utilisent des produits résorbables (acide hyaluronique) : le silicone liquide injectable – responsable de dégâts souvent irréversibles – est interdit en France depuis 2000. Je reçois assez régulièrement des patientes pour des corrections de gestes esthétiques réalisés pour la plupart à l’étranger. Outre l’aspect peu esthétique de leur bouche, elles peuvent présenter des abcès ou d’autres complications dus à l’emploi de produits de comblement inadaptés mais encore autorisés dans certains pays. Ces excès et ces erreurs – qui relèvent d’actes de médecine esthétique et non de chirurgie plastique – soulignent l’importance qu’il y a à bien choisir son praticien.

Que faire si l’on n’est pas satisfait du résultat ?

Les effets du produit de comblement s’estompent avec le temps, en 8 à 12 mois pour les lèvres.