L’empâtement du cou

En cas de surpoids et de prédisposition génétique, la graisse peut s’accumuler au niveau du cou et former un double menton. Le bas du visage se confond alors avec le cou, surtout lorsqu’on regarde le profil, et des plis horizontaux se forment.

Cet empâtement du cou, qui alourdit et vieillit le visage chez l’homme comme chez la femme, constitue une bonne indication à la chirurgie esthétique. Certaines personnes sont « programmées » pour avoir un peu de graisse sous le menton, indépendamment de leur poids, et un régime alimentaire ne changera rien ou presque rien au problème. Lorsque l’excédent est localisé et que les tissus restent fermes, sans affaissement, l’intervention peut se faire via une lipoaspiration (la graisse est extraite à l’aide de petites canules) ou, dès qu’elles seront autorisées en France, par des injections sous le menton d’un produit pharmaceutique (Belkyra ou Kybella) qui fait fondre la graisse en détruisant l’enveloppe des cellules graisseuses. Ce produit synthétique reproduit un acide biliaire naturellement présent dans l’organisme (acide désoxycholique). Si l’empâtement est associé à une détente des tissus, en général chez les patients de la cinquantaine et plus, le lifting reste le traitement de choix.

Plus

Les traitements