Les rides de la lèvre

Les rides verticales, surtout présentes sur la lèvre blanche (qui va de la lèvre rouge supérieure aux narines), sont assez difficiles à corriger, surtout lorsqu’elles se sont déjà creusées. Elles concernent quasiment exclusivement les femmes car, chez l’homme, les poils de barbe épaississent le derme – la peau ne casse pas ou peu sous l’effet des contractions musculaires.

Lorsque ces rides sont encore naissantes, peu profondes, un peu de toxine botulique permet d’empêcher le muscle de trop se contracter (certaines femmes plissent beaucoup les lèvres en parlant ou lors de mimiques) : cela n’altère en rien l’expression lorsque les injections sont bien réalisées mais peut éviter les cassures répétées qui forment la ride et la creusent. L’acide hyaluronique, appliqué en nappage (on ne comble pas chaque ride) et bien dosé pour ne pas induire de gonflement, peut rigidifier un peu la lèvre blanche, qui marquera moins sous l’effet des contractions musculaires. Lorsque les rides sont plus visibles, surtout en statique, une abrasion de la surface de la peau peut être indiquée car la peau se reconstitue ensuite de façon plus lisse, sans les rides. On peut le faire par des peelings (abrasion chimique), du laser (abrasion par la lumière) ou une dermabraison (abrasion mécanique réalisée à l’aide d’une petite fraise). Enfin, une méthode récente appelée nanofat grafting, dérivée du lipofilling, peut atténuer les rides des lèvres sans provoquer de gonflement.

Plus

Les traitements

Questions fréquentes posées

Quels conseils donnez-vous pour protéger ses lèvres du vieillissement ?

Comme pour la peau en général, l’hydratation est essentielle : prenez l’habitude d’appliquer un baume hydratant protecteur toute l’année, dans l’idéal deux ou trois fois par jour. Par ailleurs, le tabagisme est clairement un facteur aggravant. Des injections précoces de toxine botulique peuvent prévenir le creusement de ces rides lorsque, vers la trentaine ou la quarantaine, des ridules apparaissent à la contraction des lèvres.

Que faire contre un allongement de la lèvre supérieure ?

Avec l’âge, il arrive que la hauteur de la lèvre blanche (peau entre la lèvre dite rouge supérieure et la base du nez) augmente. Conjugué à la perte de volume de la lèvre rouge, cet allongement peut déséquilibrer le visage. La correction est chirurgicale : elle consiste à enlever une petite bande de peau à la base du nez pour raccourcir la lèvre blanche : il suffit parfois de retirer très légèrement de la hauteur, à peine 5 millimètres, pour retrouver des proportions harmonieuses. La cicatrice, petite, ne se voit pas.