Faites votre diagnostic en ligne

L’empâtement du visage

Notre visage est probablement la zone la plus sensible aux signes de vieillissement. La peau est très fine, sollicitée en permanence par nos expressions et exposée toute notre vie à des agressions externes (soleil, tabac, pollution, déshydratation, peau grasse…). Dans notre société de surconsommation, il est malheureusement fréquent que le temps qui passe s’accompagne d’une prise de poids. Entre 30 et 50 ans, la graisse excédentaire permet un temps de ralentir les phénomènes de perte de volume du visage et permet donc de paraître relativement plus jeune que son âge, mais passé 50 ans, son stockage au niveau du cou, associé à une perte d’élasticité de la peau du visage, finit par être très gênant, avec un empâtement du cou. Les facteurs héréditaires sont importants également, car une petite mandibule et une trachée placée très en avant vont favoriser la détente du cou.

L’empâtement survient généralement en même temps que le relâchement du bas du visage, et se voit principalement au niveau des bajoues. Alors que la graisse des pommettes a tendance à disparaître avec le temps, creusant le visage, les bajoues subissent souvent une dynamique inverse avec l’apparition d’un dépôt localisé en arrière des plis d’amertume (qui descendent de la commissure des lèvres au menton). La bajoue est située juste au dessus de la Boule de Bichat, une petite boule de graisse située au milieu de la joue, qui est très développée chez le bébé et qui va progressivement fondre. Chez certaines personne, la Boule de Bichat reste un peu trop volumineuse, donnant un côté enfantin au visage. Une intervention chirurgicale appelée Bichectomie (ablation de la boule de Bichat ) permet de corriger cela en creusant la joue. L’ablation de la Boule de Bichat se déroule sous anesthésie locale et dure environ 15 min. On fait une petite incision dans la bouche pour enlever la graisse, et cela a comme effet de creuser la joue, comme les top model.

Située juste en dessous, la bajoue est le premier signe du relâchement du bas du visage et de l’altération de l’ovale ; elle est généralement plus flagrante chez les personnes en surpoids, mais concerne aussi les minces : les tissus de la joue se relâchent et sont bloqués dans leur descente par un ligament ostéocutané (ligament de Furnas mandibulaire, unissant l’os de la mandibule à la peau) situé au niveau du pli d’amertume, d’où un empâtement localisé juste au dessus. Des techniques chirurgicales permettent de traiter l’empâtement du bas du visage de manière très efficace.

Pour corriger un gros cou, il existe plusieurs méthodes. Schématiquement, lorsque la peau n’est pas détendue, il faut enlever la graisse excédentaire, soit par lipoaspiration, soit par cryolipolyse (avec Coolsculpting), soit par des injections d’un produit qui détruit la graisse (Belkyra en Europe, Kybella aux USA). Lorsque la peau est détendue, il faut associer une lipoaspiration et un lifting du cou et de l’ovale du visage. Par des incisions cachées autour des oreilles, on va enlever la graisse en excédent et retendre les muscles et la peau du cou. Lorsque les muscles sont anormalement écartés, il est nécessaire d’ajouter une petite incision sous le menton pour les rapprocher au centre. Cela permet d’obtenir un cou bien net, et de se débarrasser de la graisse du cou pour de bon.

Plus
L'empâtement du visage par le Dr Marchac, chirurgien esthétique Paris 16

Le traitement

Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles

3 votes
Moyenne : 4,00 sur 5
Loading...

Commentaires

Prendre RDV en ligne

Faire votre diagnostic