Actualités

La microtie : origines et traitements

Microtie et malformation de l'oreille à Paris 16 - Dr Marchac

Les microties sont des anomalies de développement de l’oreille externe, présentes dès la naissance. Elles se manifestent par une absence partielle ou totale du pavillon, soit l’ensemble de la partie visible de l’oreille. Généralement, la microtie touche une seule oreille, mais l’anomalie peut être bilatérale, et s’associer à des malformations du visage. Dans les cas les plus fréquents de malformations consécutives à une microtie, les patients peuvent notamment présenter une hypoplasie mandibulaire (une joue moins développée que l’autre).

En outre, en raison de l’absence de conduit auditif externe, de tympan ou d’osselet, l’audition est fréquemment atteinte. Cependant, la partie interne de l’oreille et rarement atteinte, et le nerf auditif reste intact dans la grande majorité des cas de microtie. La pose d’un appareil auditif est alors possible, à l’instar d’un BAHA (prothèse auditive à ancrage osseux) de 5ème génération, qui va tenir à l’aide d’un aimant placé sous le cuir chevelu.

Pour reconstruire une oreille pour les patients souffrant de microtie, j’utilise deux méthodes :

  • En créant une prothèse à partir d’un prélèvement de cartilage costal que je sculpte pour lui donner la forme d’une oreille
  • En utilisant un implant synthétique de polyéthylène poreux (Medpor®)

 

Traitement de la microtie : généralités

Il n’existe qu’une cinquantaine de chirurgiens esthétiques spécialistes de la reconstruction de l’oreille. Nous nous réunissons régulièrement, lors du congrès de l’ISAR (International Society for Auricular Reconstruction), dont j’ai l’honneur d’être l’un des membres fondateurs. J’ai organisé le premier congrès de l’ISAR avec Françoise Firmin à l’Hôpital Européen Georges Pompidou et le dernier s’est tenu en septembre 2017 à Pékin (Le prochain aura lieu à Toronto en 2020) (www.isar.cc).

Le pavillon est la partie visible de l’oreille. Cette partie du visage a une forme très particulière, très complexe. Sa forme est adaptée pour situer les différents sons provenant de l’espace qui nous entoure, car elle génère un déphasage des ondes sonores.

Reconstruction de l’oreille par prothèse de cartilage costal

C’est la méthode que je privilégie, puisque les complications consécutives à la reconstruction de l’oreille sont rares. Le cartilage costal est un tissu vivant prélevé sur les côtes du patient, les risques d’infection sont donc extrêmement rares. D’un point de vue esthétique, le résultat obtenu est le plus proche du pavillon naturellement formé.

Une reconstruction est nécessaire dans deux situations :

  • Une anomalie de la forme de l’oreille existant depuis la naissance
  • Les séquelles d’un traumatisme (amputation, morsure, brûlure, tumeur).

Lors d’une première consultation, j’évalue avec précision l’ensemble des parties manquantes du pavillon, afin d’établir un plan d’action sur mesure. J’analyse la souplesse de la peau et la vascularité de l’oreille malformée. Un bilan sanguin est nécessaire pour le rendez-vous avec l’anesthésiste qui doit être pris dans les deux mois qui précèdent l’intervention, au plus tard 48 heures avant.

Déroulement de la reconstruction de l’oreille

La reconstruction de l’oreille par cartilage costal se réalise en deux temps, espacés de 6 mois :

  • Une première étape, d’environ 3 heures sous anesthésie générale, consiste à prélever le cartilage costal servant à réaliser la greffe, à préparer l’espace sous la peau destiné à accueillir la nouvelle oreille, et façonner la prothèse. L’hospitalisation dure entre 3 et 4 jours, et un bandeau devra être porté durant une quinzaine de jours.
  • Une deuxième intervention d’environ 2h30 sous anesthésie générale, pour recréer le sillon derrière l’oreille, afin de donner à la prothèse la même projection que l’oreille bien formée. L’hospitalisation dure 48 heures.

 

Précautions et complications possibles

La reconstruction de l’oreille par prothèse de cartilage costal ne peut se réaliser qu’à partir de 9 ans. La peau de l’oreille étant très fragile, et dans certains cas, des petites zones de souffrance de la peau peuvent apparaître, et il peut être nécessaire de faire des soins par une infirmière jusqu’à cicatrisation complète.

Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles

3 votes
Moyennes : 4,67 sur 5
Loading...

2 Commentaires

  • Badreddine

    Publié le 08 juin 2018 Répondre

    Quelle est le coût de cette intervention ??

    • Alexandre Marchac

      Alexandre Marchac

      Publié le 11 juillet 2018 Répondre

      chère madame,
      pouvez-vous nous contacter par le formulaire ?
      Bien à vous.

Commentaires