Actualités

Comment traiter les rides

Le vieillissement facial se manifeste de trois manières :

  • la distension de la peau et des plans sous-jacents, entraînant la formation des replis, des bajoues, des fanons du cou.
  • l’empâtement graisseaux, surtout au niveau du cou et des joues.
  • la formation de rides, en particulier autour de la bouche, au niveau des tempes, et entre les sourcils.

Le lifting cervico-facial et frontal ne peut agir efficacement que sur deux des composantes du vieillissement facial : la distension de la peau et des plans profonds, qui peut être corrigée par une remise en tension, et l’excédent graisseux supprimé par aspiration et par résection.
Il n’agit par contre pas sur les rides. On peut cependant profiter du lifting pour intervenir sur les muscles responsables de certaines rides : ainsi on peut atténuer efficacement les rides de la patte d’oie et surtout les rides frontales, verticales et horizontales, en afflaiblissant les muscles responsables tout en gardant une mobilité normale•
Les rides des joues sont atténuées par la remise en tension de la peau. L’action est très faible sur le sillon naso-génien – le repli entre le nez et la joue – et nulle sur les rides existant autour des lèvres.

Que peut-on faire pour atténuer les rides ?

  • Chirurgicalement, on peut affaiblir les muscles responsables. C’est la meilleure manière pour les rides des tempes et du front. On peut remettre la peau en tension mais l’effet est limité. La toxine botulique permet de diminuer la contraction musculaire et donc de diminuer la profondeur des rides dynamiques. Les rides statiques ne seront pas modifiées.
  • On peut également aplanir la peau ridée en l’attaquant de l’extérieur par un produit chimique (c’est le peeling), par une petite meule abrasive (c’est la dermabrasion ou ponçage), ou par une brûlure superficielle (c’est le LASER).
  • On peut également essayer de combler la ride en injectant une substance sous la peau pour remonter le fond de la ride. L’acide hyaluronique donne des résultats très satisfaisants mais transitoires.• La graisse du corps, prélevée dans un endroit excédentaire comme le ventre ou la face interne des genoux, peut être également injectée sous la ride, c’est la lipostructure, qui est définitive.

Tous ces procédés ont leur valeur pour atténuer les rides, mais je voudrais surtout vous faire comprendre qu’il n’y a pas concurrence entre eux et le lifting, car l’objectif n’est pas le même. Le lifting ne peut rien, ou presque, pour les rides, et, par contre, ces procédés d’atténuation des rides ne peuvent rien pour supprimer l’excédent de peau et l’empâtement graisseux.

Les rides des lèvres

Je conseille parfois une dermabrasion (ponçage)•. Certains résultats sont excellents et durables, d’autres sont insuffisants, et les rides les plus profondes persistent. Le grand avantage de la dermabrasion par rapport au LASER ou au peeling est que le risque de dépigmentation est extrêmement faible. La lèvre reprend un aspect, une souplesse et une coloration parfaitement normales, à condition que les précautions post-opératoires aient été observées, en particulier, l’absence d’exposition au soleil pendant deux mois. Il s’agit donc d’une intervention à effectuer en hiver. Le peeling est plus régulièrement efficace, les rides disparaissent, mais ce procédé comporte un risque de dépigmentation permanente qui me paraît préoccupant, et je préfère conserver le peeling comme dernier recours si la dermabrasion a été insuffisante.

Commentaires