Faites votre diagnostic en ligne

Actualités

La blépharoplastie : le traitement des poches sous les yeux

La blépharoplastie à Paris 16 avec le Dr Marchac, chirurgien esthétique

Le regard est l’élément central de notre visage, il joue par conséquent un rôle esthétique prédominant. Des yeux cernés ou avec des poches graisseuses vous donneront un air fatigué et triste, ce qui peut vous valoir parfois des remarques. Pour retrouver un teint dynamique et jeune, la blépharoplastie inférieure est une intervention chirurgicale offrant un résultat définitif.

Indications

L’âge est le facteur qui altère le plus l’aspect de notre peau. A cause de sa déshydratation progressive, elle s’assèche au fil du temps et devient de plus en plus marquée. De plus, les aléas de la vie comme le soleil, la pollution ou encore le tabac, accélèrent le vieillissement cutané.

Peu-à-peu, on observe une perte importante d’élasticité : des rides se forment, les cernes sont accentués, des poches graisseuses se développent. Le regard n’échappe pas à cette règle et perd aussi de son dynamisme, laissant apparaître des marques de fatigue sur votre visage.

Pour permettre d’endiguer la progression de ces marques inhérentes au vieillissement, des solutions de chirurgie et de médecine esthétique existent. Le traitement chirurgical des poches est indiqué dès 40 ans, mais peut être aussi pratiqué bien plus tard.

Les poches graisseuses sous les yeux

Le regard est une zone anatomique complexe, qu’il faut connaître parfaitement afin de maîtriser son geste chirurgical et les effets sur l’ensemble des tissus qui interagissent.

L’orbite est la cavité osseuse dans laquelle se trouve notre oeil. Pour protéger ce dernier, la graisse est un “coussin” naturel de l’orbite, située entre l’oeil et l’os. Elle permet d’absorber les chocs et préserve ainsi nos yeux.

La graisse est maintenue par le septum, une membrane en tension située sous nos yeux.
Lorsque la graisse au niveau des paupières prend du volume, votre septum, à l’image de la peau après une prise de poids, se détend. L’excès graisseux glisse alors vers le bas, laissant apparaître une poche.

Blépharoplastie : la solution chirurgicale

La structure de l’oeil est particulièrement complexe et la blépharoplastie de la paupière inférieure requiert des gestes précis et justes, le principal risque étant d’affecter les tissus musculaires ou les canaux lymphatiques permettant l’évacuation de la lymphe. Après un examen complet de la région orbitaire, les corrections à apporter sont identifiées et d’éventuelles contre indications peuvent être analysées.

Une fois l’examen terminé, l’intervention peut être programmée. Réalisée sous anesthésie locale, ou plus rarement sous anesthésie générale courte, elle ne dure que 45 minutes.

Grâce à une technique d’incision faite par voie conjonctivale, à l’intérieur des paupières, j’accède à la poche médiale et latérale sans laisser de cicatrice apparente. Ensuite, l’important est de prélever délicatement seulement la graisse en excès. Si une quantité trop importante est extraite, le résultat sera trop creusé et inesthétique. Dans certains cas, lorsque la poche est associée à un cerne, je transpose la graisse prélevée afin de combler le creux des cernes pour un résultat plus harmonieux.

De plus, il est aussi primordial de prendre en considération le placement du muscle orbital permettant la contraction de nos paupières, afin de ne pas l’abîmer lors de l’intervention.

Résultats de l’intervention

Je recommande de passer une nuit à la clinique afin de surveiller le gonflement (oedème) post opératoire. Il est possible d’observer l’apparition d’ecchymoses, qui disparaissent en quelques jours. Peu de douleurs sont ressenties, immédiatement calmées par la prise d’antalgique. De retour chez soi, l’application de crème cicatrisante devra être faite plusieurs fois par jours.

On distingue deux complications possibles pour une opération de blépharoplastie inférieure :

  • L’oedème de la paupière : la conjonctive gonfle, une réaction excessive qui peut perdurer plusieurs semaines chez certains patients
  • L’ectropion : même si le risque est faible, l’ectropion nécessite parfois une seconde intervention. Une lésion musculaire causée par un geste mal maîtrisé prive la paupière de sa tonicité, qui s’étire alors vers le bas.

Il est préconisé de se reposer pendant une semaine et de ne pas reprendre les activités sportives avant au moins 15 jours.

En principe, il faut compter 4 à 6 semaines pour obtenir un résultat optimal. Une fois l’intervention réalisée, les effets sont définitifs, même si l’oeil continuera de s’affaisser peu-à-peu à cause du vieillissement. Vous retrouvez néanmoins un regard plus éclatant et rajeuni, vous donnant un air plus frais.

Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles

5 votes
Moyenne : 5,00 sur 5
Loading...

Commentaires

Prendre RDV en ligne

Faire votre diagnostic