Réparer, embellir, rajeunir

La chirurgie plastique comporte deux volets : une chirurgie reconstructrice qui prend en charge les malformations et les séquelles d’accidents ou de maladies (tumeurs, notamment) ; et une chirurgie esthétique dont la finalité est de corriger des imperfections, d’embellir, de rajeunir, de diminuer les signes de fatigue.

Le docteur Alexandre Marchac intervient dans ces deux branches de la chirurgie plastique, avec quatre domaines de prédilection : la chirurgie et la médecine esthétiques du visage, la chirurgie réparatrice et esthétique des seins, la reconstruction de l’oreille et le traitement des carcinomes (cancers de la peau).

La chirurgie et la médecine esthétiques du visage

Le docteur Alexandre Marchac consacre une grande partie de son activité à la chirurgie du visage, l’une des plus exigeantes par sa dimension artistique et la précision qu’elle requiert. Il s’intéresse tout particulièrement aux techniques de rajeunissement (lifting, blépharoplastie, lipofilling, injections) en s’attachant avant tout à embellir et estomper les effets de l’âge en respectant l’identité et les expressions du visage. Il intervient également sur le nez (rhinoplastie) avec le même souci d’harmonie et de naturel. Enfin, le docteur Marchac, réputé pour ses interventions sur l’oreille, applique une technique récente d’otoplastie (correction des oreilles décollées), la pose d’implants Earfold, à la fois efficace, rapide et peu invasive.

La chirurgie réparatrice et esthétique des seins

Le docteur Marchac intervient à la fois en réparation (après une mastectomie) et en esthétique, et cette double compétence lui permet de perfectionner et d’enrichir son expertise dans les deux domaines, l’un et l’autre étant complémentaires. En réparation, il réalise des reconstructions avec prothèse et maîtrise la technique microchirurgicale du DIEP, développée en France par l’un de ses professeurs, Laurent Lantieri. En chirurgie esthétique, il réalise des augmentations mammaires, des réductions et des cures de ptôse  (chirurgie des seins tombants) en adaptant chacun de ses actes à la morphologie de ses patientes pour obtenir des formes harmonieuses et naturelles. Il est particulièrement attentif à la discrétion des cicatrices et emploie à cet effet les techniques de suture les plus modernes ainsi que le nouveau traitement des cicatrices par laser Urgotouch.

La reconstruction de l’oreille

Cette chirurgie minutieuse, indiquée en cas de malformation de naissance (microtie, notamment) ou de lésion (amputation, morsure, brûlure, tumeur) de l’oreille externe, est une spécialité assez rare. Le docteur Marchac s’est formé auprès de Françoise Firmin, experte reconnue au niveau européen. Il est parti plusieurs fois en mission humanitaire à ses côtés pour pratiquer des reconstructions de pavillons sur des enfants et a signé avec elle de nombreux articles scientifiques sur les différentes techniques employées.

Les carcinomes (cancers de la peau)

Les carcinomes basocellulaires et épidermoïdes sont des cancers de la peau, qui se présentent sous la forme de boutons ou d’excroissances de taille variable. Leur ablation complète relève de la chirurgie plastique et comprend deux temps : le chirurgien enlève des marges tout autour de la tumeur pour s’assurer qu’il ne reste plus de cellules cancéreuses, puis il « répare » la zone opérée pour combler la perte de substance cutanée et laisser le moins de séquelles possibles, surtout si la lésion est située sur le visage. Pour ce type d’intervention, le docteur Marchac travaille avec un anatomopathologiste qui vient au bloc opératoire et analyse d’emblée la tumeur (examen extemporané) : cela permet d’opérer avec la plus petite marge possible – et donc de limiter les séquelles – en s’assurant que l’exérèse est complète, et de reconstruire ensuite dans le même temps opératoire.