Les oreilles décollées

La correction d’oreilles décollées, une intervention appelée otoplastie, vise à remodeler ou corriger des pavillons jugés excessivement visibles, et sources de complexe et de moqueries. Selon une étude, 5,6 % des Européens ont les oreilles décollées. Sur ces 5,6 %, 44% en souffrent mais seules 18 % consultent un chirurgien, en partie, sans doute, par crainte de l’opération.

En France, la plupart des otoplasties sont réalisées chez l’enfant, à partir de 7 ans, lorsque l’oreille a atteint sa taille définitive ou presque. Je m’assure qu’il s’agit bien d’un désir de l’enfant et j’explique en détail le déroulement de l’intervention pour rassurer le jeune et ses parents. J’opère aussi, bien sûr, des adolescents et des adultes. Le choix de la technique dépend de l’origine anatomique de l’aspect « décollé » : dans environ 50 % des cas, la méthode Earfold (implants en nitinol), très simple et rapide, est indiquée, ce qui fait que beaucoup d’adultes complexés n’hésitent plus à sauter le pas et viennent me voir. A partir de la cinquantaine, les hommes ne parviennent plus à camoufler leurs oreilles en raison de leur calvitie. Les femmes, qui ont l’avantage des longs cheveux, restent gênées au quotidien dans de nombreuses activités (vélo, piscine…). L’intervention est prise en charge par la Sécurité sociale chez l’enfant, elle l’est parfois chez l’adulte si la déformation est très importante.

Plus