Le sourire gingival

Il est facile de le définir : c’est un sourire qui découvre trop la gencive supérieure. Le sourire gingival est jugé inesthétique lorsqu’il est prononcé (plus de 3 mm de gencive). Plusieurs facteurs peuvent être en cause : conformation des maxillaires (os qui forment la mâchoire supérieure), anomalie dentaire, hyperactivité du muscle zygomatique qui tire trop sur la gencive, lèvre supérieure trop courte… En fonction du mécanisme en cause, plusieurs traitements peuvent être envisagés, en orthodontie, en chirurgie faciale ou en médecine esthétique.

Lorsque le sourire gingival est dû à l’excès de traction du muscle zygomatique, des injections de toxine botulique sont efficaces : elles détendent le muscle et le sourire devient « normal ». En complément, des injections d’acide hyaluronique renforcent la lèvre supérieure et lui permettent de mieux résister à la force musculaire exercée vers le haut. Ce traitement simple (quelques points d’injection), indolore et rapide est souvent proposé même si d’autres facteurs anatomiques sont en cause : lorsque le résultat est satisfaisant, cela permet d’éviter d’engager des traitements généralement longs et/ou invasifs. Comme pour toutes les injections de médecine esthétique, l’action est temporaire et il faut renouveler les injections régulièrement (tous les 4 à 6 mois en général car cette zone du visage est très mobile).

Plus