Docteur Marchac Chirurgien esthétique et plastique à Paris

Le site mobile sera
accessible prochainement

Rendez-vous sur la version
Desktop et Ipad (mode hozizontal)

Secrétariat ouvert
du lundi au samedi de 8h à 20h

+33 1 47 27 44 31

Rhinoplastie de diminution

L’objectif à atteindre est un nez harmonieux parfaitement adapté au visage. En aucun cas, on exécute un nez standard ou copié : on conserve le nez en corrigeant simplement ses défauts. Vous pourrez voir le projet opératoire à l’aide de simulations sur ordinateur, afin que nous soyons bien d’accord sur le but à atteindre, sur l’importance de la diminution de la bosse, sur l’affinement du nez ou sur la modification de la pointe.

prendre un rendez-vous

Généralités sur la rhinoplastie de diminution

Le nez est une charpente osseuse et cartilagineuse, recouverte de peau et tapissée de muqueuse. L’intervention consiste à séparer la peau et la muqueuse de cette charpente, puis à la modifier pour corriger son ou ses défauts. La peau et la muqueuse reprennent ensuite leur place, et plus la peau est fine, plus vite elle s’adapte à la nouvelle charpente.

Indications de la rhinoplastie de diminution

L’intervention peut être pratiquée à partir de 16-18 ans, lorsque la croissance est achevée. Les plaintes portent sur la taille ou la largeur du nez, la présence de bosse, l’épaisseur ou la forme de la pointe, qui peut être tombante, épaisse, trop longue…

Je reçois également des patients pour une correction de rhinoplastie.

Consultation et examens avant la rhinoplastie de diminution

La ou les consultations préparatoires sont essentielles pour bien saisir les motivations et souhaits du patient et lui montrer via des simulations (qui ne reflètent cependant jamais exactement le résultat final) ce qu’il est possible de faire techniquement. Ainsi, il n’est pas souhaitable de réduire excessivement un nez : le résultat ne serait pas forcément optimal et, surtout, l’intervention risque de générer des problèmes respiratoires. L’examen clinique comprend d’ailleurs une évaluation des fonctions respiratoires.

Un rendez-vous avec l’anesthésiste est nécessaire au plus tard 48 heures avant l’intervention, avec un bilan sanguin, pour évaluer les paramètres de coagulation. Il est important d’arrêter de fumer au moins 1 mois l’intervention. Les anti-inflammatoires (dont l’aspirine) doivent être arrêtés dans les 10 jours qui précèdent.

Déroulement de la rhinoplastie de diminution

L’intervention se fait sous anesthésie générale et dure 1 à 2 heures selon la complexité des gestes. La rhinoplastie ouverte est indiquée dans les interventions un peu compliquées (pointes très tombantes, nez fortement asymétrique, narines longues ou larges) et assez souvent dans les rhinoplasties secondaires car les tissus cicatriciels (déjà opérés) sont plus délicats à remodeler. Sinon, j’opte pour une rhinoplastie fermée : les loupes et la lumière frontale permettent de bien voir au fond du nez et d’effectuer un travail très précis.

Suites opératoires de la rhinoplastie de diminution

  • L’intervention se fait en ambulatoire (sortie le jour même). Vous devez vous reposer pendant une semaine à 10 jours et ne reprendre les activités sportives qu’au bout de 3 semaines (6 semaines pour la plongée sous-marine). Je vous revois régulièrement durant le premier mois pour suivre l’évolution.
  • Vous pouvez être gêné pour respirer par le nez pendant quelques jours, comme lors d’un gros rhume. Dans la majorité des cas, l’intervention n’est pas douloureuse ou très peu. Aujourd’hui, on ne met plus de mèches dans le nez (ce sont elles provoquaient le plus de douleur quand on les enlevait). Les narines restent perméables, et on place des attelles en silicone dans certains cas pour maintenir la cloison nasale et les muqueuses en place et faciliter la respiration.
  • En cas de rhinoplastie fermée, les incisions faites à l’intérieur du nez sont suturées avec un fil résorbable (pas de fils à enlever). En cas de rhinoplastie ouverte, les fils au niveau des ailes du nez ou de la columelle (bande de peau entre les deux narines) doivent être retirés 8 jours après. La cicatrice s’estompe et devient invisible en deux mois environ.
  • A la fin de l’intervention, le nez est recouvert d’une attelle thermoformée transparente, que j’ajuste si nécessaire quelques jours après pour parfaire la forme du nez. Comme je lime les os (je ne les casse pas), la plupart de mes patients ont très peu de traces à ce stade mais la racine et les côtés du nez peuvent être un peu gonflés et des ecchymoses peuvent de temps en temps assombrir les paupières inférieures. Ces marques s’estompent dans les 3 semaines qui suivent. Vous pouvez camoufler les ecchymoses des paupières inférieures (le nez paraît rapidement normal) avec une crème post-traitement légèrement teintée et des lunettes de soleil – prenez un modèle avec pattes d’appui latérales, sans appui sur l’arête nasale.
  • Il faut régulièrement nettoyer les narines avec du sérum physiologique et appliquer une pommade cicatrisante à l’aide d’un Coton-tige.
  • Si on ne voit normalement plus de traces de l’opération après trois semaines, la pointe du nez reste un peu sensible et un peu raide, et il faut six mois à un an pour que tout redevienne normal. Pendant ce temps, le nez continue à s’affiner, à dégonfler, à s’assouplir. Vous revenez alors me voir pour que nous évaluions le résultat définitif.
  • L’exposition solaire est déconseillée pendant les premiers mois. Protégez-vous avec un chapeau et des crèmes filtrant les UV.
  • Après un mois environ, le nez est aussi solide qu’un nez non opéré, ni plus ni moins. Si vous recevez un choc, il peut se fracturer (comme avant) et la prise en charge n’est pas spécifique.
  • L’odorat peut être un peu diminué après l’intervention en raison du gonflement des muqueuses, mais il redevient peu à peu normal.

Complications possibles de la rhinoplastie de diminution

Dans environ 10% des cas, le patient n’est pas entièrement content du résultat. L’insatisfaction, plus fréquente avec la rhinoplastie qu’avec d’autres interventions esthétiques, résulte à la fois de difficultés techniques (modeler le cartilage est une opération délicate) et d’attentes irréalistes. Si la première intervention a été bien menée, une retouche peut être entreprise quelques mois après.

Par ailleurs, une réduction trop importante peut provoquer une gêne respiratoire (les voies respiratoires ont été comprimées).

Résultats de la rhinoplastie de diminution

Contactez le secrétariat

Le secrétariat est ouvert du lundi au samedi de 8h à 20h : +33 1 47 27 44 31
Envoyez un mail tous les jours et 24h/24 : contact@dr-marchac.com

Envoyez un message

* Les champs sont obligatoires

Des innovations autorisent des actes moins invasifs qu’autrefois, plus conservateurs, aux suites plus légères. Je dispose d’un micromoteur équipé de petites râpes diamantées qui permet de limer précisément les cartilages et l’os du nez. Il n’y a plus besoin de casser les os du nez. A la fin de l’intervention, je réalise une attelle sur mesure, transparente, qui remplace élégamment les volumineux plâtres et attelles d’antan et accélère la fonte de l’œdème en épousant parfaitement le nez.

Commentaires