Docteur Marchac Chirurgien esthétique et plastique à Paris

Le site mobile sera
accessible prochainement

Rendez-vous sur la version
Desktop et Ipad (mode hozizontal)

Secrétariat ouvert
du lundi au samedi de 8h à 20h

+33 1 47 27 44 31

Lifting du visage

Dans le lifting du visage, on corrige ce qui s’est affaissé avec les années. Les traits sont inchangés, mais on retrouve la physionomie qu’on avait une dizaine d’années auparavant. Bien souvent, l’entourage perçoit très bien le rajeunissement, l’embellissement, mais ne les relie pas à une chirurgie esthétique – on vous trouvera « moins fatigué », « plus jeune », « embelli », « en forme »… C’est tout l’intérêt d’un lifting de qualité : le rajeunissement est naturel, il donne un coup d’éclat en estompant les signes de vieillissement, mais ne transforme pas le visage.

prendre un rendez-vous

Généralités sur le lifting du visage

Le lifting peut être réalisé sur l’ovale du visage et souvent sur le cou. Il est associé à d’autres gestes de rajeunissement (blépharoplastie, par exemple). Un lipofilling est presque toujours nécessaire car le rajeunissement repose à la fois sur une mise en tension corrigeant l’affaissement et sur un comblement des zones qui ont perdu du volume. Le plan de traitement se décide avec le patient pendant la ou les consultations préparatoires.

Indications du lifting du visage

  • Vers la cinquantaine en moyenne chez la femme, un peu plus tard chez l’homme, une bajoue peut commencer à apparaître et un décrochement se produit sous la bouche, qui altère les traits et le contour du visage. C’est le moment idéal pour réaliser un lifting : en remettant la joue en tension, on redessine l’ovale tout en prévenant le creusement du pli qui descend de la bouche vers le menton (pli d’amertume). Un lifting pas trop tardif maintient les tissus du visage et prévient ainsi la formation des plis profonds. A l’inverse, il est inutile d’intervenir trop précocement. Si c’est uniquement la joue qui descend et que le cou est encore bien, un traitement de médecine esthétique combinant acide hyaluronique et fils tenseurs peut faire gagner quelques années avant d’avoir besoin de faire un lifting.
  • Il n’y a pas de limite supérieure d’âge pour faire un premier lifting, sauf contre-indication médicale, et plusieurs liftings sont possibles, en général à une quinzaine d’années d’intervalle.

Consultation et examens avant le lifting du visage

La ou les consultations permettent de définir un plan de traitement. Souvent, pour obtenir un résultat harmonieux, il faut corriger simultanément plusieurs signes de vieillissement avec, par exemple, un lifting spécifique du cou et/ou une chirurgie des paupières. Tout dépend de la façon dont chacun vieillit. Je prends des photos qui me serviront de référence au bloc opératoire. J’apprécie l’état de la peau, l’importance de la graisse sous-cutanée, le tonus et la répartition des muscles du visage. Je passe du temps à montrer des photos de cicatrices car c’est un grand motif d’inquiétude. J’explique notamment à mes patients qu’une mini-cicatrice peut être moins jolie qu’une cicatrice normale mais sans tension de la peau.

Un rendez-vous avec l’anesthésiste est nécessaire au plus tard 48 heures avant l’intervention, avec un bilan sanguin, pour évaluer les paramètres de coagulation. Il est important d’arrêter de fumer au moins 1 mois l’intervention pour ne pas entraver le processus de cicatrisation. Les anti-inflammatoires (dont l’aspirine) doivent être arrêtés dans les 10 jours qui précèdent.

A noter : si vous faites habituellement une couleur, allez chez le coiffeur quelques jours avant l’intervention car vous ne pourrez pas y retourner pendant un mois (risque de coloration des cicatrices).

Déroulement du lifting du visage

L’anesthésie est soit locale avec une sédation, soit générale, selon le bilan de l’anesthésiste. L’intervention dure 3 à 4 heures.

Chaque opération est différente, car élaborée spécifiquement pour le patient. La peau est décollée sur quelques centimètres, puis je travaille sur les plans profonds (le SMAS, système musculo-aponévrotique superficiel) pour les remettre en tension : cela donne un résultat beaucoup plus naturel et durable que si l’on ne retend que la peau. Ma technique préférée est le High-SMAS, que j’ai appris en Californie en 2009. Si nécessaire, j’effectue une aspiration pour retirer un peu de graisse sur les bajoues et le cou, et j’enlève la peau en excédent. La peau est ensuite soigneusement suturée. Les cicatrices sont placées dans les cheveux, au niveau de la tempe, elles passent dans le rebord de l’oreille où elles se dissimulent facilement, elles contournent le lobe, passent derrière l’oreille pour repartir dans les cheveux (il est inutile de les raser). Une incision supplémentaire est parfois nécessaire à quelques millimètres sous le menton pour enlever la graisse à ce niveau : elle ne laisse qu’une petite cicatrice bien dissimulée dans un pli naturel.

Suites opératoires du lifting du visage

  • L’hospitalisation est de 48 heures : vous ressortez le lendemain de l’intervention sans pansement, sauf geste spécifique sur le cou. Je vous revois 4 jours, puis 7 jours après pour enlever les fils.
  • Les douleurs sont habituellement minimes et fugaces, très bien calmées par des antalgiques. Vous ressentirez plutôt une sensation de tension, de carcan, en raison de la remise en tension du SMAS. Vous pouvez être gêné pour plier ou tourner la tête pendant une quinzaine de jours, le temps que les structures musculaires qui ont été repositionnées s’assouplissent. Le visage peut être un peu gonflé pendant quelques jours, selon les prédispositions individuelles. En cas de blépharoplastie, sachez que les paupières ont tendance à gonfler et à marquer un peu plus que le reste du visage.
  • Il est très important de maintenir une bonne position de la tête et du cou pour ne pas augmenter la pression veineuse et éviter la formation d’hématomes, principale complication du lifting dans les jours qui suivent. Il faut éviter de baisser le menton, de fléchir le cou : mieux vaut, au contraire, maintenir le menton en l’air comme si vous vouliez allonger le cou. Les oreillers volumineux sont déconseillés, sauf à les mettre en soutien sous les épaules et la nuque. L’idéal est de rester la tête droite. Si vous voulez tourner la tête, tournez plutôt les épaules et bougez avec douceur. Restez le plus calme possible les premiers jours pour éviter les hématomes, ces derniers étant favorisés par les poussées de tension, l’agitation, les mouvements rapides et les efforts.
  • Les 2-3 premiers jours, vous pourrez faire un shampooing et sortir (une crème post-traitement permet d’estomper les marques). La majorité des patients sont tout à fait présentables au bout d’une semaine, mais il est prudent de prévoir trois semaines sans obligations ou événement important, le temps que le gonflement et les éventuelles ecchymoses s’atténuent. Passé trois semaines, on ne voit habituellement plus que vous avez subi une opération.
  • Vous devrez appliquer une crème sur les cicatrices. Celles-ci deviennent imperceptibles par l’entourage au bout d’une vingtaine de jours, mais elles seront complètement aplaties et blanchies après 1 an.
  • La sensibilité des joues, là où la peau a été décollée pour être remise en tension, peut être diminuée pendant 6 mois à 1 an.

Complications possibles du lifting du visage

  • La principale complication dans les jours qui suivent est l’hématome, dû au saignement d’un vaisseau sous la peau et à la formation d’une poche de sang.
  • Chez les fumeurs, la cicatrisation peut être problématique en raison d’une mauvaise irrigation du tissu cutané, c’est pourquoi on recommande un arrêt du tabac dans le mois qui précède l’intervention.
  • Il arrive, très exceptionnellement, qu’un rameau nerveux qui donne la motricité de la lèvre inférieure soit lésé : cela provoque durant environ 3 mois une légère asymétrie du sourire, le temps que la fibre nerveuse repousse. En cas de gêne, un peu de toxine botulique injectée de l’autre côté permet de rééquilibrer le sourire dans l’intervalle.

Résultats du lifting du visage

Contactez le secrétariat

Le secrétariat est ouvert du lundi au samedi de 8h à 20h : +33 1 47 27 44 31
Envoyez un mail tous les jours et 24h/24 : contact@dr-marchac.com

Envoyez un message

* Les champs sont obligatoires

Questions fréquentes posées

Combien de temps dure l’effet rajeunissant d’un lifting ?

Environ 8 à 10 ans. Vous retrouvez alors plus ou moins l’affaissement que vous aviez avant la première opération : vous conservez donc le bénéfice d’une dizaine d’années de rajeunissement. Lorsqu’un premier lifting a été bien réalisé, il est possible d’en refaire un autre sans difficulté.

Est-il préférable de faire un lifting ou des injections ?

Lifting et injections ne s’opposent pas : ils traitent des signes de vieillissement distincts et sont donc complémentaires. Des médecins esthétiques m’adressent régulièrement des patientes qu’ils traitent avec du botox et de l’acide hyaluronique car, avec le temps, seul un lifting peut corriger la perte de l’ovale du visage. Le lifting donne alors un coup de jeune en repositionnant véritablement en profondeur les tissus tels qu’ils étaient une dizaine d’années auparavant.

Est-ce que le lifting atténue les rides ?

Le lifting agit efficacement sur deux composantes du vieillissement : la distension des tissus et l’empâtement, mais pas sur les rides. Des injections de botox et de nanofat grafting sont donc souvent associées pour atténuer les rides.

Commentaires