Lifting de la détente du cou

L’objectif est de retendre la peau distendue du cou et d’enlever un éventuel excédent de graisse. C’est un lifting spécifique, qui implique un travail particulier sur les muscles du cou et sur la graisse située entre ces muscles. On recrée ainsi un angle cervical harmonieux, que ne permet pas le lifting de l’ovale du visage ou une simple lipoaspiration.

prendre un rendez-vous

Résultats du lifting du cou

  • Alt Image
  • Alt Image

Généralités sur le lifting du cou

La technique du lifting de la détente du cou exige une formation et un équipement particuliers car l’abord est un peu complexe, mais c’est la seule façon d’obtenir dans certains cas un résultat satisfaisant, naturel et durable.

Indications du lifting du cou

La plupart des patients consultent pour un lifting de l’ovale du visage. Dans la majorité des cas, une remise en tension latérale (sur les côtés) telle qu’on la pratique dans ce lifting suffit à redonner de jolis contours. Mais parfois, un geste spécifique sur le cou est nécessaire car seul un travail en profondeur sur les muscles cervicaux permettra de redessiner un angle naturel, tel qu’il était quelques années auparavant. En agissant uniquement sur l’affaissement cutané et en aspirant seulement la graisse située entre la peau et le muscle, on n’agit ni sur l’origine de la détente du cou (les muscles), ni sur l’origine de l’empâtement (graisse profonde). Dans la plupart des cas, il est même recommandé de préserver la couche de graisse sous-cutanée (superficielle) pour éviter un aspect « cou sec » avec une peau qui adhère trop aux muscles (un cou jeune est un cou un peu graisseux).

Consultation et examens avant le lifting du cou

L’examen clinique permet d’analyser précisément l’origine de l’affaissement et de l’empâtement du cou. Je mesure l’épaisseur de tissu graisseux et je demande à mes patients de déglutir. Si la graisse adhère au plancher de la bouche (elle remonte lors de la déglutition), c’est qu’elle est localisée en profondeur, dans les muscles cervicaux. Si elle ne bouge pas, c’est qu’elle est située sous la peau. J’analyse également comment se positionnent les muscles du cou lors de la déglutition et de la contraction du cou. En fonction de mes observations, je détermine si un geste de tension latérale éventuellement associé à une lipoaspiration sera suffisant pour restructurer le cou. Dans le cas contraire, seul un abord cervical qui permet de repositionner les muscles et d’ôter l’excédent de graisse redonnera la sangle qui fait défaut.

Un rendez-vous avec l’anesthésiste est nécessaire au plus tard 48 heures avant l’intervention, avec un bilan sanguin, pour évaluer les paramètres de coagulation. Il est important d’arrêter de fumer au moins 1 mois l’intervention pour ne pas entraver le processus de cicatrisation. Les anti-inflammatoires (dont l’aspirine) doivent être arrêtés dans les 10 jours qui précèdent.

Déroulement du lifting du cou

L’anesthésie est locale avec une sédation ou bien générale, selon le bilan de l’anesthésiste. L’intervention dure 3 à 4 heures, en intégrant le temps consacré au lifting du visage. L’abord se fait par une toute petite incision sous le menton, et le travail nécessite une lumière frontale et des loupes pour bien positionner les muscles et enlever la graisse qui se trouve à l’arrière et entre les muscles.

Suites opératoires du lifting du cou

L’hospitalisation est de 48 heures : vous ressortez le lendemain de l’intervention avec un pansement au niveau de la cicatrice du menton. Je vous revois 4 jours, puis 7 jours après pour enlever les fils.

Pour le reste, les suites sont identiques à celles d’un lifting du visage dans la mesure où ce dernier est généralement associé.

Complications possibles du lifting du cou

Elles sont identiques à celles d’un lifting du visage.

Contactez le secrétariat

Le secrétariat est ouvert du lundi au samedi de 8h à 20h : +33 1 47 27 44 31
Envoyez un mail tous les jours et 24h/24 : contact@dr-marchac.com

Envoyez un message

Aucun fichier choisi.
Aucun fichier choisi.
Aucun fichier choisi.
Aucun fichier choisi.
Aucun fichier choisi.
Aucun fichier choisi.
Aucun fichier choisi.
Aucun fichier choisi.
Aucun fichier choisi.
Aucun fichier choisi.

Ajouter un fichier

* Les champs sont obligatoires

Questions fréquentes posées

Est-ce que ce lifting fait disparaître les bandes verticales du cou ?

Oui et non. Ces bandes verticales sont un vrai problème car elles ont tendance à revenir même lorsqu’elles ont été traitées lors d’un lifting. Je réalise donc un traitement lors du lifting que je maintiens ensuite avec de la toxine botulique.

Est-ce que l’affaissement et l’empâtement du cou peuvent revenir après le lifting ?

Oui, un peu, surtout si l’on reprend du poids, mais absolument pas dans les mêmes proportions qu’auparavant.

Dans quels cas peut-on juste faire une lipoaspiration pour enlever la graisse du cou ?

Une lipoaspiration cervicale isolée (sans autre geste) du cou est finalement rarement indiquée dans mon expérience. Il faut que le double-menton soit lié à des dépôts graisseux sous-cutanés – superficiels – et que la détente ne soit pas trop importante. Même dans ce cas, la peau ne se remet pas toujours bien en place, et l’excédent forme des plis disgracieux.

Commentaires